Gravity : 2013, l’Odyssée de l’Espace

Gravity n’est pas un film de science-fiction. Mettez-vous bien ça dans la tête quand vous irez le voir, ou si vous l’avez déjà vu et que vous êtes déçus, car penser cela, c’est aller au-devant de graves déconvenue. Gravity est un film de real-cinema, si je peux me permettre d’utiliser cette expression télescopée. Le film nous ancre dans la réalité, celle de la science spatiale telle qu’elle est en 2013. On envoie des astronautes dans une station spatiale internationale bien réelle. Et il leur arrive des problèmes bien réels. Pas d’extra-terrestres, pas de monstres issus de mutations, de vitesse de la lumière, de téléportation ou de vaisseaux-paquebots. [...]

(Re)découvrir La jetée (1962) de Chris Marker

Prenez donc 27 minutes de votre temps pour écouter et regarder cette histoire troublante qui raconte le voyage intérieur d’un homme dans sa mémoire, ses rêves, le passé et le futur de l’Humanité afin de sauver le monde d’une apocalypse post troisième guerre mondiale. Au passage, n’oubliez pas de vous laisser envahir par la pureté de la narration et la beauté des images, à l’instar de cette phrase prononcée par le narrateur sur fond du visage doux d’une mystérieuse inconnue : “Rien ne distingue les souvenirs des autres moments, ce n’est que plus tard qu’ils se font reconnaître. A leurs cicatrices.” [...]

The Dark Knight Rises review

 « Parce qu’il est le héros que Gotham mérite. Pas celui dont on a besoin aujourd’hui… Alors nous le pourchasserons. Parce qu’il peut l’endurer. Parce que ce n’est pas un héros. C’est un Gardien silencieux… qui veille et protège sans cesse. C’est le Chevalier Noir. » C’est sur cette réplique inspirée que s’achevait le deuxième volet de la trilogie Batman, orchestrée par le talentueux Christopher Nolan. Un opus sorti en août 2008 qui fut considéré comme le film de l’année, battant tous les records d’entrées et nominé 8 fois aux Oscars. Une première pour un film de super-héros. Il aura fallu attendre 4 ans après son chef d’œuvre pour que Christopher Nolan conclût enfin en grande pompe sa trilogie, après un détour brillant par la case Inception (voir la review d’Alex sur le film ici). Pendant tout ce temps, les rumeurs et informations sur le film ont circulé, donnant progressivement aux fans une idée générale de ce que The Dark Knight Rises pourrait être, alors qu’une excitation inédite, dont nous nous étions fait l’écho ici, se mettait en place autour du projet. Pourtant, si l’excitation était forte autour du dernier épisode de la trilogie, elle se doublait d’une appréhension tout aussi inédite. La mort brutale d’Heath Ledger à la fin du tournage de The Dark Knight, alors même que l’ambiance entière du film reposait sur son interprétation démente et magistrale du Joker, handicapait très sérieusement le projet de Rises avant même sa conception. [...]

Enthousiasmons-nous pour Curb Your Enthusiasm !

C’est l’histoire d’un homme qui est devenu multimillionnaire grâce à une série désormais mythique, et reviewée il y a quelque temps sur OmniZine, j’ai nommé Seinfeld. Mais cet homme n’est pas Jerry Seinfeld, non, il s’agit de Larry David, son comparse, l’homme qui a servi d’inspiration au génialissime George Costanza. Excusez du peu. Si Seinfeld est désormais aussi mythique, c’est donc en partie grâce à lui. Mais comment rebondit-on après l’arrêt d’une série aussi iconique ? Si Jerry Seinfeld a préféré se mettre un peu en retrait du monde du show business avant de revenir sur scène avec succès, les autres acteurs, Jason Alexander, Julia Louis-Dreyfus et Michael Richards, ont eu moins de réussite – dans une moindre mesure pour Julia Louis-Dreyfus, qui après plusieurs échecs, a réussi à se défaire de son Seinfeld avec The New Adventures of Old Christine, qui fut bien reçue par le public et les critiques. Quid de Larry David, l’homme de l’ombre ? Qu’est donc devenu le co-créateur d’une des sitcoms les plus emblématiques de la télévision américaine ? C’est cette histoire que tente de raconter Curb Your Enthusiasm, une sitcom diffusée sur HBO depuis 2000, et dont la huitième saison a été diffusée cet été. [...]