2 thoughts on “Ca chauffe au PS

  1. Si Royal avait encore ses chances pour 2012, elle n’aurait pas fait de recours en justice comme elle vient de le faire à la suite de ce bouquin.

    Il semblerait qu’elle enrage de voir que la voie (peut-être prometteuse) que prend le PS n’est pas Ségolénocentrée et cherche à détruire le processus, sinon le parti lui-même…

  2. Que veux-tu, Ségo devait être bien en colère après avoir vu que le discours de Martine à La Rochelle semblait avoir porté ses fruits (même Valls, qui n’avait pas hésité à critiquer ouvertement Aubry il y a 2 mois, par presses interposées, était relativement convaincu).

    Ségolène Royal, ou la tentative désespérée de gagner une bataille perdue d’avance, celle de la présidentielle bien sûr (il doit bien rigoler Nico en voyant, en se disant qu’il va prolonger son bail jusqu’en 2017…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *