Tyrone is back

Vous vous souvenez de Tyrone Mears ? Non ? C’est normal. Et bien, alors qu’on pensait ne plus jamais reparler de lui, il a décidé de frapper un grand coup. L’affaire est simple : début 2009, le sélectionneur jamaïcain lui propose de jouer pour la Jamaïque, une occasion rêvée de défendre les couleurs d’un pays. Ni une ni deux, arguant les liens avec la Jamaïque qu’a son père, il accepte, et obtient sa première cape. Sauf que… Le petit Tyrone vient de découvrir que son père ne venait pas de Jamaïque, mais du Sierra Leone. Là où c’est quand même la lose, c’est que je suis persuadé (et je ne suis pas le seul) qu’il n’a jamais essayé de gruger la fédération jamaïcaine : après tout, tout ce que voulait Mears, c’est de jouer pour un pays. Maintenant, vu que la FIFA interdit à tout joueur de jouer pour un autre pays que le pays de sa première sélection, il l’a profond…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *