Échec et Matt

De Turc il n’a que la tête mais qu’elle est belle ! Matt Moussilou. Pourquoi écrire un article sur Matt Moussilou ? Pas pour son génie à l’évidence mais plutôt pour célébrer son talent digne des plus grands tourneurs-fraiseurs biélorusses. Petite rétrospective…

Matt, l'artiste
Matt, l'artiste

Tout amateur de football qui se respecte se souvient de l’année 1982 : c’est l’année de naissance de l’ami Matt. Mais peut-être aviez vous pensé à un France-Allemagne de légende, je dois vous avouer que j’avais oublié. Matt, on le voit tout de suite, c’est un garcon à l’aise sur des crampons (la photo en est une preuve), presque autant qu’un aveugle à un spectacle de Sylvain Mirouf. Très jeune, il impressionne sous les couleurs du FCB. Oui, le FCB ! Football Club du Bourget ! Il est alors repéré par un illustre bosniaque, coach Vahid. Lille, c’est ce que Matt a fait de mieux sur le plan comptable (math-compter…) : 23 buts en 2004-2005 dont le triplé le plus rapide de la Ligue 1 (5 minutes). Moi aussi j’ai un doute.

Mais Matt est un ambitieux, en juillet 2006, il quitte le LOSC de Puel (qui faisait troisième du championnat) pour rejoindre les pigeons, euh, les aiglons de l’OGC Nice. Je dis pigeons car Momo Cohen a alors réalise un transfert d’anthologie digne des Vampeta, Severino Lucas et autres Igor Yanovski. C’est alors que Matt est devenu aussi intéressant qu’un show de Patrick Sebastien où le rire laisse vite place à la consternation. Aucun but à Nice, trois à Saint Etienne et un prêt à l’OM de dix mois réduit à quatre. Des statistiques à pleurer : Matt a donc décroché sa place au Panthéon des ratés entre l’humour de Michel Leeb et le cerveau des 2B3 (un cerveau c’est déjà pas mal). Je passe son efficacité au Qatar qui est bien entendu due au niveau du championnat que je n’hésite pas à comparer au championnat inter-collèges de la ville de Poitiers.

Pour finir je tenais à préciser que même si l’entraîneur de la réserve niçoise ne veut plus de Matt, il est toujours visible à la pointe de l’attaque du Congo. Il a d’ailleurs marqué contre le Maroc la semaine dernière : Razza est en deuil, le gardien marocain en thérapie à Saint Anne. Espérons un cru 2010 aussi bon que les précédents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *